La recherche

Smart and Sustainable Cities est une unité de recherche pluridisciplinaire de la FGES, au service de sa mission d’éducation et en prise avec le territoire sur lequel l’Université Catholique de Lille est implantée. 

Notre ambition est de participer à la construction d’écosystèmes, en particulier urbains, qui favorisent à la fois le développement social, économique et environnemental.

Notre unité de recherche est structurée autour de trois thématiques :

  • la transition énergétique, sociétale et numérique ;
  • l’entrepreneuriat (commercial et à impact social) ;
  • l’écologie et la biodiversité (notamment urbaine).

La FGES regroupe différentes disciplines (biologie, écologie, économie, géologie, gestion, informatique, sociologie, géographie) et travaille sur des problématiques diverses, avec une montée en puissance sur la question des villes intelligentes et durables.

Dans ce contexte, l’unité de recherche Smart and Sustainable Cities s’intéresse à ces questions principalement sous les angles de l’énergie, de la mobilité, de la santé, de la biodiversité et de l’entrepreneuriat. Les questions d’optimisation de collecte de données et de leur utilisation sont des thématiques de recherche en informatique transverses à ces objets de recherche.

image template

Les grands axes de recherche à la FGES et les activités

Smart city vector illustration. Man user and smartphone withresidential smart city infrastructure with internet cloud connection and technology communication. Isometric cartoon flat design

Parmi les thèmes de recherche développés par les chercheurs, on retrouve quelques groupements thématiques autour :

  • Des défis et enjeux de l’efficacité énergétique ;
  • Des organisations et des critères extra-financiers ;
  • De la transition numérique, des systèmes d’information et des réseaux sociaux ;
  • De la ville durable et de la biodiversité.

27 membres aux compétences complémentaires

3 professeurs
16 enseignants-chercheurs
5 chargés d’études
2 techniciens
1 doctorante

Selon leurs champs disciplinaires, les professeurs et enseignants-chercheurs peuvent être rattachés à des équipes labellisées :

  • Le Lille Economie Management (UMR 9221) dont l’Université Catholique de Lille est co-tutelle,
  • Le Centre de Recherche en Informatique, Signal et Automatique de Lille (UMR 9189),
  • L’Institut Pasteur de Lille (CIIL UMR 8204).

Nous pouvons accueillir des étudiants en stage de licence ou de master, des doctorants et post-doctorants.


2 chaires d’expertises et de recherche adossées à l’unité de recherche

Une spécificité de la FGES est d’apporter un service à la société par des activités de transfert vers le monde socio-économique, de prestations d’études et de formations au travers de 2 chaires :

La Chaire Entreprise et business à impact social

La Chaire, qui est portée par le Dr. Frederik Claeyé, a pour mission d’offrir aux étudiants, aux entreprises et à la société, la possibilité de construire des activités économiques et des alternatives fiables et pérennes, qui répondent à un besoin social, sociétal et/ou environnemental, pour une économie plus humaine, plus durable et plus inclusive. Et ainsi apporter aux fragilités du territoire des solutions inédites et co-créées. Elle veut atteindre ces objectifs à travers la sensibilisation et la formation, la recherche et l’accompagnement à la création d’entreprises social business. Elle rassemble des chercheurs de différentes entités de l’Université Catholique de Lille : Faculté de Gestion, Economie et Sciences, EDHEC, Iéseg, ICAM, IES, Yncréa, le Laboratoire ETHICS.

La Chaire a été créée par l’Université Catholique de Lille dans le cadre de l’initiative régionale SoBizHub. Sa mission est d’offrir aux étudiants, aux entreprises et à la société la possibilité de construire des activités économiques et des alternatives fiables et pérennes, qui répondent à un besoin social, sociétal et/ou environnemental, pour une économie plus humaine, plus durable et plus inclusive. Afin de réaliser sa mission la Chaire agit sur trois fronts : sensibilisation et formation ; incubation et accompagnement ; recherche. La Chaire est financée par McCain, Ramery, Meert et les ressources propres de l’UCL.

La Chaire agit par la formation en permettant à des étudiants et à des stagiaires de la formation continue (salariés, demandeurs d’emploi…) de devenir des créateurs d’entreprises et d’activités Social Business, par la sensibilisation, la formation jusqu’à la création et l’incubation d’entreprises. L’objectif est de sensibiliser chaque année 500 étudiants, et parmi eux, d’accompagner à la création d’activités de Social Business ceux qui le souhaitent.

La Chaire agit par la recherche, les études et la valorisation. La recherche au sein de la Chaire se focalise sur trois axes :

1 – Analyse des dynamiques de (co-)création de Social Business ;

2 – Évaluation des pratiques de gestion au sein des activités du Social Business ;

3 – L’impact social des organisations de Social Business.

Les chercheurs de la Chaire sont impliqués dans des projets de recherche nationaux et internationaux. Les travaux de recherche de la Chaire ont fait objet de publications et présentations lors de colloques en France et à l’étranger.

La Chaire agit par l’incubation et l’accompagnement à la création d’entreprises. La Chaire a accompagné et incubé 8 projets en collaboration étroite avec l’Institut de l’Entreprenariat (IES). L’incubateur de l’Université Catholique de Lille contribue également au lancement de l’appel à projets régional SOBIZHUB.

La Chaire Explorateurs de la Transition

Grâce à l’expertise acquise dans le cadre de la démarche du « campus en transition Live Tree », la Chaire propose des solutions co-construites, pour faciliter la transition énergétique et sociétale des entreprises et des territoires (études, recherche, formations, expérimentations). La Chaire s’appuie autant sur la transformation des organisations que sur celles des pratiques des usagers et bénéficiaires.

Dirigée par Benoit BOUREL, Vice-Recteur en charge de la Responsabilité Sociétale, l’appellation Explorateurs de la Transition signifie à elle seule le modèle voulu : elle invite ses partenaires à explorer, selon des modalités à définir ensemble au cas par cas, les conditions sociales, organisationnelles, économiques, de cette transition. C’est par ce mode d’actions en écosystème que la Chaire souhaite exercer ses rôles de formation, de service à la société et de production de connaissances. Le comité des partenaires de la Chaire réunit périodiquement ses parties prenantes pour une séquence d’information, de discussions et de rencontre. Selon les situations, la Chaire associe des activités de conseil et d’études, de recherche, de formation, d’animation de la participation sociale.

La Chaire est très impliquée dans le bâtiment du Rizomm, qui est depuis la rentrée 2018 l’un des axes phares du programme Live Tree, en devenant le premier démonstrateur socio-technique de la transition énergétique du campus.

La problématique principale à laquelle s’adresse la Chaire est la composante sociale de la transition, dans ses interactions entre usagers et technologies, d’où l’approche sociotechnique souvent mentionnée.

Les sujets prioritaires développés par la Chaire :

  • le management de la mobilité,
  • le management de la performance énergétique,
  • les conditions de la transition des territoires.

La Chaire Explorateurs de la Transition est donc un acteur clé de Live Tree de l’Université Catholique de Lille et partie prenante de la dynamique Rev3 en Région Hauts-de-France.

Découvrez le site internet de la Chaire Explorateurs de la Transition

Ils soutiennent la Chaire : API restauration, Crédit Coopératif, Dévelopélec, EDF, Energic, Fondation de la Catho de Lille, Rabot Dutilleul, Verspieren

Le contenu à dévoiler se place ici, changez ce texte par le votre

return-top-arrow